Blog

DMO : Dépasser les traumatismes et le stress par le mouvement oculaire

Emdr banniere

Si vous le voulez bien, évoquons ensemble une technique qui donne des résultats étonnants en matière de « digestion du mal-être » et ce, précisément de façon assez rapide.

Cette technique, c’est l’EMDR ou Eye Movement Desensitization and Reprocessing = désensibilisation et reprogrammation par des mouvements oculaires. (voir ci-dessous).

Avant d’entrer dans les détails, et comme s’interrogeait avec humour le célèbre et ancien journaliste Michel Chevalet  en entame de ses reportages, posons-nous la question :

« Le mal-être, la dépression, les souvenirs post-traumatiques, comment ça marche ? »

Que se passe-t-il quand un souvenir, un traumatisme, une ou des pensées nous déstabilisent au plus profond de nous-mêmes, au point de nous ruiner le quotidien, la santé et/ou le sommeil ? Que faire ?

« Ben,… on consulte un psy », « on se fait prescrire des antidépresseurs »,…  diront certains. Oui et c’est déjà pas mal. Mais insuffisant, car ne traitant pas toujours le mal à la racine.

Le problème est qu’en « consultant » on passe par le langage ; et, dans le cerveau, le siège du langage est le néocortex. En dépression ou autre souvenir traumatisant, cette partie du cerveau ne fonctionne plus efficacement, car dominée par la partie émotionnelle du cerveau, l’amygdale.

L’amygdale est parfaite en cas de danger : elle nous évite de penser pour activer en priorité tous les réflexes et autres substances chimiques indispensables pour faire face ou fuir ce danger (je vous passe les détails et les noms de toutes ces substances !). Le danger passé, elle se met à nouveau en veilleuse.

Mais si l’amygdale continue à « bosser » en permanence -considérant que le danger (ou le souvenir « pas sympa », l’objet du mal-être, etc.) est toujours présent et envahit tout le cerveau sans arrêt-, alors fini la « vie tranquille » : on est emporté par le torrent des émotions, nous sommes en mal-être permanent, bref, nous sommes dépressifs !

Tout ça parce que le cerveau émotionnel, dominé par l’amygdale, ne communique plus avec le cerveau préfrontal (néocortex) ; cerveau qui a pour but de classer, de « digérer » l’événement, qui pourrait dire : « Stop ! C’est du passé ! C’est fini ! »

Notre vie, par nos actions, sont le résultat de nos pensées

Femme positive small

Je construis ma vie par mes actions qui sont le résultat des mes pensées :

Cette affirmation en préambule à cet article peut vous sembler d'une grande évidence. Car, nous le savons communément, nous vivons la vie que nous nous construisons. Elle découle de nos réflexions (nos pensées)Nos choix ne sont pas seulement déterminés par nos pensées conscientes. Elles le sont encore bien plus par nos pensées inconscientes, c'est à dire par nos émotions et par les sentiments qui nous traversent. Nos actes n'ont pas le même impact s'ils s'accompagnent de conviction, de détermination et de confiance, ou à l'opposé d'hésitation, de doute ou de rage. Bien plus, mus par certains sentiments, nous agissons quelquefois à l'encontre de nos souhaits. Ou bien, nous agissons conformément à nos décisions, mais les résultats obtenus sont contraires à ce que nous en attendions. Ainsi, nos sentiments occupent une part primordiale dans l'élaboration de notre vie. Il y a lieu d'examiner plus en détail comment des sentiments de crainte ou d'agressivité interviennent dans nos pensées et entravent la réalisation de nos souhaitsLes événements de notre vie n'arrivent par hasard. Ils sont reliés à nos pensées (le plus souvent inconscientes) et aux émotions qui leur sont associées. De quelle façon, par quel processus? C'est ce que nous examinons dans cet article. Nous apprendrons également comment rendre conscientes ces pensées et émotions inconscientes. Nous pourrons alors les transformer afin de créer une vie qui soit à l'image de nos aspirations les plus élevées. Une vie que nous choisissons réellement.

Comment décoder les messages de notre vie? Souvent, la réflexion personnelle peut suffire à comprendre le sens de nos émotions négatives. Toutefois, l'échange avec une autre personne, un ou une amie, favorise grandement la réflexion. Quelquefois, les sentiments négatifs sont complexes, douloureux ou ancrés profondément, et nous avons des résistances à les mettre à jour. Dans ce cas, l'aide d'un thérapeute formé à cette écoute peut être nécessaire pour décortiquer les sentiments négatifs, comprendre leur raison d'être, les transmuter et développer les aspects positifs de soi.

Les événements de ma vie sont la projection de mes pensées :

Femme surdouee intelligence 4716571

Les circonstances et les conditions de notre vie ne se produisent pas selon que nous avons de la chance ou pas de chance. Pas plus qu'elles ne sont ordonnées par un Dieu ou des dieux qui nous mettent à l'épreuve, nous récompensent ou nous punissent. Elles ne sont pas non plus le résultat direct de nos actions. Ce que nous vivons dans notre quotidien, dans les domaines de notre santé, de notre profession, de nos finances, de nos relations, etc. est la représentation sous forme physique de nos pensées. Ce qui nous vivons est le résultat physique du magnétisme de notre esprit. Ce qui nous arrive, c'est nous qui le créons, consciemment ou inconsciemment. Notre esprit fonctionne comme un aimant. Il gère des pensées abstraites, des concepts, des croyances, des envies, des peurs. Ces pensées attirent la "matière".

Le magnétisme des émotions :

Par quel processus une pensée peut-elle générer une manifestation concrète dans la matière? La clé est l'état vibratoire que cette pensée provoque en nous. Tout moment de vie, toute pensée, toute expérience que nous vivons engendrent une émotion en nous. Par exemple, si je vous dis: Demain je viens vous rendre visite, c'est une information que je vous donne (niveau intellectuel), qui crée une réaction émotionnelle (niveau émotionnel). Cette émotion vous est complètement personnelle, vous pouvez en être heureux, indifférent ou contrarié. L'émotion, ou le sentiment, c'est le degré de plaisir ou de déplaisir. Les émotions les plus simples, ce sont Ça me plait ou Ça ne me plait pas. C'est agréable ou Ça me rebute.

Or notre corps traduit immédiatement une réaction émotionnelle. L'émotion est un mouvement d'énergie dans le corps, qui engendre des tensions et des rigidités, ou de la détente et de la fluidité. Notre corps émet les vibrations de notre état émotionnel, et notre environnement le perçoit. Ces vibrations agissent comme un champ magnétique qui attire les circonstances et les événements que nous vivons. La pensée est un principe organisateur qui inscrit une trame quasi-abstraite dans la matière subtile. La manifestation concrète a lieu sous l'effet de l'attraction de la matière par l'état émotionnel. La matière physique habille la trame, lui donne forme, comme un artiste décorateur qui habille d'étoffes, de mousses et d'argile la structure en fil de fer quasi-abstraite qu'il a conçue. Quand vous pensez à quelque chose que vous ne désirez pas, comme le cancer par exemple, et que vous ressentez l'émotion négative que vous appelez l'effroi ou la peur, les deux sont en harmonie, et ce cancer est alors en voie de se manifester... Lorsque vous pensez à quelque chose que vous désirez vraiment, une parfaite santé par exemple, et que vous sentez une émotion positive de paix et de joie, il y a harmonie et cette santé parfaite est en voie de se manifester. La différence des formulations semble subtile sur le plan de l'idée, les deux exprimant le même désir, celui de la santé. Mais elles sont fondamentalement différentes sur le plan du ressenti, car l'une est négative et l'autre positive. Si vous formulez que vous voulez une santé parfaite, tout en ressentant la colère qu'elle ne vous soit pas accordée, alors les deux ne sont pas en harmonie, et votre désir ne sera pas exaucé. Si vous désirez une chose, sa manifestation dépend de l'émotion que vous éprouvez. Si vous ressentez le manque et la frustration de ne pas avoir cette chose, alors vous attirez le manque de cette chose.

Exemple : vous voulez absolument un(e) partenaire parce que vous vous sentez seul(e), vous en ressentez le manque et vous êtes triste, en colère: attendez-vous à rencontrer des personnes qui vont créer en vous le manque, la colère et la tristesse. Et remarquez comme c'est puissant. Votre expérience vous renforcera dans votre sentiment négatif. Vous y trouverez la confirmation que personne ne veut de vous, ou que vous ne pouvez faire confiance à personne. Si vous avez tenté de vous imaginer dans les détails l'objet de votre désir, vous en conclurez que la technique de visualisation ne fonctionne pas.

Mais nous pouvons apprendre à modifier nos sentiments en changeant notre regard sur les événements et les personnes. Nous pouvons l'orienter vers l'estime, la joie, la gratitude, et dans ce cas, nous attirons des événements qui nous procurent fierté, joie et gratitude.

Lire la suite

Retrouver le sommeil : l'hypnose pour un sommeil profond

 

Images 5

La Journée du sommeil, c’est une fois dans l’année. Oui mais vous, c’est tout le reste de l’année que vous éprouvez des difficultés à dormir. Alors plutôt que d’accuser le coup, trouvez la méthode qui vous aidera à retrouver des nuits sereines.

Qu'est-ce que l'insomnie ?

Vous souffrez sans doutes d'insomnie chronique si les comportements suivants vous semblent familiers : 

  • Le soir, vous êtes "crevés" mais, quand c'est l'heure de vous coucher, vous n'avez plus sommeil.
  • Vous pouvez rester couché à attendre en vain le sommeil pendant des heures.
  • Vous portez des bouchons d'oreille parce qu'un moindre bruit vous réveille.
  • Quand vous commencez à vous endormir, l'idée que vous vous endormez enfin vous réveille, et alors c'est fini.
  • Dans votre lit, vous tentez de vous relaxer et de contrôler le flot de pensées, mais rarement avec succès.
  • Quand vous voyez passer les heures, vous savez que la journée du lendemain sera fichue.
  • La perspective d'affronter la journée du lendemain avec si peu de sommeil vous terrifie.
  • Quand le réveil sonne, vous commenciez seulement à dormir.
  • Vous avez peur de ne pas tenir le coup, de devenir fou, de ne plus jamais dormir.

Et cela devient un cercle vicieux toxique...

 

Lire la suite